Trias Numerika

Programme de formation professionnelle axé sur les nouveaux médias, dédié aux métiers de l’art et de la culture.

Il s’agit d’un label de formation en entrepreneuriat culturel et économie créative qui cherche à intégrer les technologies numériques dans la structuration de projets artistiques et le management des entreprises culturelles. 

Les contenus sont structurés en modules thématiques et partent d’une approche transversale entre les différents outils, la communauté open source et les logiciels libres et leurs logiques de fonctionnement. Ils sont établis en accord au profil des participants, en fonction de leur expérience et niveau d’appropriation des Tics. 

Il y a 3 types d’ateliers :
  1. ATELIERS DE RECHERCHE ET DÉTOURNEMENT.
  2. PROGRAMME TRANSVERSAL NOUVEAUX MÉDIAS ET ENTREPRENEURIAT CULTUREL
  3. UN PARCOURS PAR FILIERE

1. Ateliers de recherche et détournement 

Le but de ces ateliers est de détourner les usages ordinaires des dispositifs numériques vers des applications orientées à la création numérique et aux besoins du secteur culturel. 

Ces ateliers sont proposés à des artistes, des informaticiens et développeurs, en vue de promouvoir le travail collaboratif et interdisciplinaire et de créer une plus grande autonomie dans la maitrise des outils numériques et la production artistique locale.

Initiation à Pure Data

2010 – Dakar
Artiste invité:
Collectif RYBN (France)

Adressé à des artistes pluridisciplinaires et à des informaticiens, l’atelier a été centré sur les divers types d’applications de ce logiciel largement utilisé dans les nouveaux médias pour des installations numériques, des performances audio-visuelles, dj, vj et le spectacle vivant. 

Il s’est agi également de faire connaitre la communauté internationale Pure Data, très présente et très réactive, offrant une vraie ouverture avec une initiation aux librairies Pd (moteur), Gem (vidéo et 3d), Pmpd (modèles physiques), etc.

Pure Data, est un logiciel libre dont l’approche très intuitive permet rapidement de réaliser des interfaces variées ; il est incontournable dans les arts numériques, du fait de son large panel de possibilités à interconnecter toutes sortes de sources (capteurs de mouvements, données d’Internet, générativité, etc.) à toutes sortes de médias (audio, vidéo, 3D, midi).

Le son : recherches et applications

2010 – Dakar
Artiste invité:
Yann Leguay (France)

Cet atelier proposait une vue d’ensemble sur diverses créations numériques issues de la robotique, la programmation, la musique électronique et l’art sonore, le « hacking » ou encore le netart et une ouverture sur le développement de l’art numérique (évolution depuis les années ’80) et le parcours d’artistes et collectifs liés à ce domaine (DumbType, Dayto Manabe, Antoine Schmitt, Robotlab, etc.)

Il s’est agi d’une formation technique  sur les bases fonctionnelles de Pure Data, et la mise en application par la transformation d’un disque dur en haut-parleur ou encore la fabrication de capsules piezzo (micro / capteur / speaker).

Flou : vidéo et mouvement

2011 – Dakar et Saint Louis de Sénégal
Artiste invité:
Kid Campbell (Canada).

Le but de cet atelier était d’initier les participants au domaine de la vidéo et de leur permettre de manipuler des divers types de caméras vidéo.
La prise en main de l’outil était accompagnée d’une réflexion théorique sur le rapport entre les mouvements de caméra et de ses “déchets numériques” (glitch, flou, pixélisation) liés aux limites techniques du médium de la vidéo numérique, pour enfin aboutir à une intégration des résultats dans un processus de création permettant de marier plusieurs médiums de créations et pouvoir ainsi créer de nouvelles sortes d’images.

Ce travail intensif de tournage, de montage vidéo, et d’expérimentation avait comme objectif de réaliser de nouvelles solutions scénographiques pour une performance ou la vidéo du fait de sa création individuelle sera une clé personnelle de la relation entre l’artiste et la scène.

2. Un programme transversal nouveaux médias et entrepreneuriat culturel

Conçu pour des professionnels de la culture (artistes, managers, régisseurs techniques de la scène), cette formation propose des contenus transversaux aux différents métiers du secteur créatif, en vue de faciliter la maitrise des outils numériques et leur intégration dans la gestion des parcours professionnels des participants.

Il s’agit d’un programme de formation en entrepreneuriat culturel qui cherche à intégrer les technologies numériques dans la gestion de projets et des entreprises culturelles. Le programme est structuré en modules thématiques à partir d’une approche transversale sur des diverses applications numériques. Ils sont établis en accord au profil des participants, en fonction de leur expérience et leur niveau d’appropriation des Tic.

Quelques modules qui ont été proposés:

  • Initiation à l’informatique 
  • Messagerie web
  • Gestion et traitement des médias pour le Web
  • Présence sur le net
  • Les médias sociaux
  • Communication, diffusion et réseautage sur le Net 
  • Les outils de promotion et de diffusion sur le net
  • E-commerce
  • Crowdfunding 
  • Gérer sa vie privée sur le Web (E-réputation)
  • Droit d’auteur
  • Créative Commons

3. UN PARCOURS PAR FILIERE

L’objectif de cette approche est d’amener chaque participant à se recentrer sur le principal (le développement de sa carrière) et à mieux définir son parcours professionnel (en tant qu’artiste) pour mieux structurer sa démarche entrepreneuriale : cadre légal-juridique, planification de long terme, gestion de la concurrence dans un marché globalisé, sans frontières et très inégale. 

Pour contribuer au renouvèlement des savoirs faire, à la  restructuration sectorielle et à un meilleur accès aux réseaux socioprofessionnels qui s’ouvrent à partir des technologies actuelles, cette formation est adaptée à chaque filière de l’industrie créative, que ce soit dans le domaine de la musique, des arts de la scène, des arts visuels, des arts numériques.

Pour cela, les participants sont amenés à :

  • Mieux connaitre l’environnement dans lequel ils évoluent (sphère nationale et internationale) et les nouveaux défis face à la culture numérique.
  • Faire un diagnostic de leur projet et de leur démarche professionnelle.
  • Mieux comprendre comment s’insérer dans un environnement local et international.
  • Mieux visualiser leurs parcours professionnels et les stratégies possibles.
  • Le travail en équipe et pluridisciplinaire.
  • Gérer les réseaux dans une économie globale.